Accueil / Art de Vivre / Santé / Les eaux Minérales et thermales

Les eaux Minérales et thermales

Les eaux thermales et minérales

Aux termes de la législation française, l’eau minérale est définie comme étant une eau de source naturelle, douée de propriétés thérapeutiques.

Eau minérale
Eau minérale

L’eau minérale représente un milieu complexe en équilibre instable et de composition constante à la sortie du griffon.

De ce fait, l’eau minérale ne doit subir aucun traitement et être obligatoirement utilisée dans l’état même où elle jaillit de la source.

Les eaux minérales sont soumises à une réglementation très stricte concernant la protection sanitaire de la source, son captage, la conservation et le contrôle des eaux depuis leur émergence jusqu’au lieu de leur utilisation.

La classification actuelle repose sur des bases chimiques et tient compte pour chaque eau de l’élément quantitatif le plus important, lequel d’ailleurs conditionne bien souvent les activités pharmacodynamiques.

D’une manière générale, les eaux minérales sont classées en :

  • eaux sulfurées
  • eaux sulfatées
  • eaux chlorurées sodiques
  • eaux bicarbonatées
  • eaux à minéralisation spéciale

En crénothérapie pédiatrique, on utilise tout particulièrement les eaux suivantes :

Eaux sulfurées et Eaux Sulfatées

Elles sont caractérisées par la présence d’acide sulfhydrique et de différents dérivés, en particulier d’oxydation de cet acide.
Le soufre joue un rôle important au niveau des muqueuses qui sont le siège d’une infection chronique.

Chez l’enfant, on rencontre fréquemment une susceptibilité des muqueuses respiratoires ORL et bronchique qui favorise les infections à répétition à leur niveau.

Eaux sulfatées

L’élément de base est encore le soufre, mais sous une forme qui le rend peu utilisable, en tant que tel, par l’organisme. Leur effet sera donc lié aux autres éléments présents.

On distingue :

les eaux sulfatées calciques, intéressantes dans les affections du rein et certaines maladies métaboliques
les eaux sulfatées mixtes dont les indications majeures sont l’eczéma, les séquelles et cicatrices de brûlures.

Eaux chlorurées sodiques

Le chlorure de sodium représente l’élément le plus important sur le plan quantitatif de ces eaux minérales et provient habituellement de gisements de sel gemme.

On connaît depuis longtemps l’effet stimulant sur la croissance de cette eau de mer, qui a été d’ailleurs largement utilisée autrefois sous forme de médicament.

Ces eaux sont particulièrement intéressantes dans le traitement des troubles du développement. Elles sont également utilisées en crénothérapie moderne dans le traitement de l’énurésie avec psychothérapie associée.

eau thermale
eau thermale

Eaux bicarbonatées et à minéralisation spéciale

L’élément de base est du bicarbonate. Très souvent, ces sources donnent naissance également à des gaz, en particulier riches en anhydride carbonique. Selon la nature du cation prédominant, on peut distinguer des eaux bicarbonatées sodiques, calciques ou mixtes.
Les eaux bicarbonatées sodiques

Elles peuvent être utilisées dans le traitement de certaines affections gastro-intestinales et hépatobiliaires de l’enfant.
Les eaux bicarbonatées calciques et mixtes

On trouve dans ce groupe des stations très spécialisées dans le traitement des dermatoses de l’enfant.

Eaux à minéralisation spéciale

La particularité de ces eaux minérales est de posséder dans leurs constituants un élément non majoritaire sur le plan quantitatif, mais à un taux suffisant pour induire un effet thérapeutique, avec des indications pratiques spécifiques. Ce sont les eaux cuivreuses, ferrugineuses ou arsenicales.

Le cuivre est utilisé en dermatologie.

Le fer, autrefois, était utilisé dans le traitement de certaines anémies.

L’arsenic, absorbé par l’organisme, exerce une action sur les systèmes de défenses immunitaires, en particulier au niveau des immunoglobulines.

Les eaux bicarbonatées arsenicales et les eaux sulfurées arsenicales sont utilisées dans le traitement de l’allergie que les manifestations en soient respiratoires ou cutanées. Cette crénothérapie s’adresse surtout au syndrome asthmatique et en particulier à l’asthme allergique associé ou non à une pathologie des voies aériennes supérieures.

Gaz thermaux

Le jaillissement des eaux minérales peut s’accompagner de l’émission de gaz, souvent en volume considérable.

Les gaz thermaux sont doués de propriétés thérapeutiques qui leurs sont propres. Ils peuvent donc être utilisés dans le cadre d’une cure thermale et sont alors recueillis au griffon, en même temps que l’eau minérale. Ce sont des gaz chargés en soufre ou en gaz carbonique et utilisés surtout dans le traitement des maladies chroniques des voies respiratoires.

eau minérale gazeuse
Eau minérale, de source gazeuse ou non gazeuse?
Recherche - Image -carte de france des eaux minerales - eau minérale naturelle carte de france - eaux bicarbonatées sodique respiratoire - eaux sulfatées mixtes - eaux sulfatées sulfurées -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *