Accueil / Art de l'Argent / Les traders font la gueule

Les traders font la gueule

Hier je suis tombée sur une photo assez étrange sur Facebook : le pamphlet d’un trader en colère.

Il paraît qu’aux États-Unis un mouvement d’occupation de Wall Street s’est développé en réponse à la crise financière. Il faut quand même noter que les américains se la sont prise de plein fouet. Mon analyse politique laisse sûrement à désirer mais j’imagine qu’en ce moment, être trader aux US ça craint.

Les traders font la geule
Les cochons de capitalistes

Du coup, en Avril dernier, un de ces affreux spéculateurs a estimé que bon, ça va bien de tout mettre sur le dos de la profession. Comme le monsieur avait vraiment les nerfs, il rajoute que de toute façon, si le gouvernement américain et les citoyens lambda veulent jouer ce jeu là, ce sont eux qui vont s’y casser les dents.

Je n’avais pas entendu parler de cette lettre en Avril mais pour une raison que j’ignore elle a de nouveau fait scandale il y a quinze jours. Gentille fille, je vous ai donc fait une petite traduction (merci Google Trad), la voilà :

Nous sommes Wall Street. C’est notre travail de faire de l’argent. Avec des matières premières, des actions, des obligations, ou quelque morceau de faux papier que ce soit, on s’en fout. On vendrait des cartes de baseball si c’était rentable. Je n’ai pas entendu l’Amérique se plaindre lorsque le marché culminait à 14.000 et que les 401K de chacun doublaient tous les 3 ans. Tout comme le jeu, ce n’est pas un problème jusqu’à ce que vous perdiez. Je n’ai jamais entendu parler de qui que ce soit allant aux Gamblers Anonymes pour avoir trop gagné à Las Vegas.

Et maintenant que le marché financier a pourri et même s’il est revenu quelque peu, le gouvernement et les citoyens lambda sont toujours à la recherche d’un bouc émissaire. Dieu sait qu’il doit y en avoir un pour tout. Eh bien, nous sommes là pour vous.

Allez-y et continuez à nous descendre, vous allez seulement vous faire mal. Qu’est-ce qui va se passer quand on ne pourra plus trouver d’emplois à Wall Street ? Devinez quoi : on va prendre les vôtres. On se lève à 5 heures et on travaille jusqu’à 22 heures ou plus tard. On est habitués à ne pas se lever pour aller pisser quand on tient une position. On ne prend pas une heure ou plus pour la pause déjeuner. On n’exige pas de syndicat. On ne prend pas nos retraites à 50 ans avec une pension. On mange ce qu’on tue, et quand la seule chose qui reste à manger est dans votre assiette, c’est ça qu’on mangera.

Pendant des années, les enseignants et les autres travailleurs syndiqués se sont foutus de nous. Nous étions trop occupés à travailler pour nous en rendre compte. Pensez-vous vraiment que nous sommes incapables d’enseigner à des gosses de six ans ou de faire de l’aménagement paysager ? Nous allons prendre vos emplois pépères avec ancienneté et 4 mois de congé par an et pleurnicher comme vous que nous sommes teeeellement sous-payés pour former la jeunesse de l’Amérique. Dites adieu à vos heures supplémentaires et à votre temps double et demi. Je taperai dans la balle avec l’équipe de baseball du lycée pour 5K$ supplémentaires de l’été, merci beaucoup.

Alors maintenant que nous allons gagner 85K$ à l’année sans hausse, le citoyen lambda va avoir sa revanche, non ? Faux ! Devinez quoi : on va arrêter d’acheter la nouvelle voiture à 80K et on ne va plus laisser un pourboire de 35 pour cent à nos dîners d’affaires. Plus de profiteurs sur notre dos. On va aménager nos jardins nous-mêmes et laver nos voitures avec un tuyau d’arrosage dans nos allées. Notre argent est votre argent. Vous l’avez dépensé. Quand notre argent disparaît, le vôtre fait de même.

La différence est que vous en avez vécu, tandis que nous en avons profité. L’administration Obama et le Comité national démocrate pourraient obtenir ce qu’ils veulent et nous faire tomber du haut de la pyramide, mais ça va leur faire un mal de chien quand nos gros culs vont atterrir directement sur la classe moyenne d’Amérique et la mettre HS.

Nous ne sommes pas des dinosaures. Nous sommes plus intelligents et plus vicieux que cela, et nous allons survivre. La question est, maintenant que Barack Obama et son administration veulent faire du citoyen lambda notre gagne-pain …
va-t-il pouvoir le faire ? Vont-ils pouvoir le faire ?

Voilà, je n’ai pas vraiment d’avis tout fait sur le sujet, et je vous avoue que question actualité financière je suis dramatiquement out. Le débat de fond n’est donc peut-être pas une excellente idée, toutefois :

Vous aussi vous remarquez l’agressivité de ce texte ? Je trouve hallucinant qu’on en soit arrivés à une telle lutte des classes alors même que le contexte économique et environnemental exige qu’on se serre les coudes, là, maintenant.

J’ai aussi un bon nombre d’interrogations sur les sujets économiques et financiers mais comme je serai absolument incapable de développer, je vais m’en tenir là.

Vous avez une opinion sur le sujet ? J’ai hâte de l’entendre, la boîte à commentaires est faite pour vous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *