Tahiti

Tahiti

La plus grande ? Tahiti est également la plus importante des 118 îles qui composent la Polynésie française. Des récifs de corail encerclent les côtes : 1042 km de montagne, de vallées profondes, forêts et cascades qui se jettent dans les rivières.

Tahiti voyage
Tahiti – Photo de voyage

Partir à Tahiti

Dressée sur deux massifs volcaniques, à plus de 2000 m d’altitude par endroits pour le grand Tahiti (Tahiti nui) et 1300 m pour le petit Tahiti (Tahiti iti), ces deux îles sont reliées par un isthme (de Taravao) long de 2200 m : un 4/4 vous sera nécessaire pour atteindre les sommets.

Le panorama de Tahiti est extraordinaire

Bienvenue sur l’île de Tahiti, les  Îles de la Société ou  îles Tuamotu offrent des paysages insulaires différents mais toujours des spectacles océaniques et des sites hôteliers d’une grande beauté.  Et voilà, on survole la Polynésie française. Cinq archipels sur un espace étendu ! Après avoir parcouru les 15 281 km qui relient Paris à Papeete, le voyageur pénètre dans l’aéroport national de Faa’a à 5 kms de Papeete. Inauguré en 1961, il a depuis, accueilli environ un million trois cent mille passagers sur les vols de : Air France, Air Tahiti nui, Air Tahiti, Air New Zealand, Hawaïan airlines, Aircalin (Noumea) , et LAN airlines (Ile de Paques), toujours sur fond de ukulele .

Le parfum du tiare tahitien, les couronnes de fleurs et bien sur les jolies vahinés au sourire éblouissant sauront vous faire oublier les 24 h passées dans l’avion. La commune de Tahiti offre, outre ses quartiers résidentiels, bon nombre de possibilités d’hébergement, de la pension de famille modeste à l’hôtellerie de luxe (Intercontinental Beachcomber Resort) pour les touristes nocturnes ou en transit pour les autres îles. Apres avoir mangé au Pink Coconut, vers Punaauia, les bateaux de la marina Taina vous attendent pour la pêche en haute mérou pour une simple promenade sur le lagon.

Papeete
Papeete

Ne quittez pas Faa’a sans voir le lagon arium et sa superbe faune aquatique: requins, tortues, anémones, coraux… Punaauia, du nom de sa rivière la Punaruu, la commune depunaauia abrite, à la pointe des pêcheurs et le célèbre musée de Tahiti et des îles pour tout savoir sur la culture polynésienne. Il se divise en 4 salles

  • 1ère salle: milieu naturel et peuplement de Polynésie orientale
  • 2ème salle: aperçu de culture matérielle ancienne
  • 3ème salle: vie sociale et religieuse des premiers habitants des îles
  • 4ème salle: panorama de l’histoire polynésienne récente

Passé la côte et ses quartiers résidentiels, vous pourrez faire halte dans d’agréables pensions de familles:  » Chez Armelle » avec sa terrasse au bord du lagon, ou le relais Fenua. Le PK 16 pres de l’hôtel Meridien, ou PK 18 peut vous donner accès aux belles plages de sable blanc.

Paea est un site tahitien à ne pas manquer au coeur d’une magnifique vallée. Passé la mairie de style coloniale et la petite église St François en blocs de corail, ornée de galets provenant de la rivière voisine, nous arrivons à deux marae :

  • Le marae Toata: vers la montagne est l’un des plus grandsde l’île
  • Le marae Arahurahu, bordé de cocotiers et pandanus

Papayers et tipaniers était le siège de grandes cérémonies religieuses. Deux grands tiki en gardent l’entrée. Ce site est régulièrement entretenu et révèle son histoire à bon nombre de manifestations culturelles ou lors des fêtes du Heiva.

A Tahiti, particulièrement à Papara , les surfeurs aussi bien que les golfeurs auront à loisir d’exercer leurs talents. Traversez l’allée de flamboyants, vous êtes au golf d’Atimaono, de renommée internationale (18 trous). Cette ancienne plantation de cotonet de canne à sucre du XIX e siècle excelle chaque année lors de l’Open International de Tahiti. Près de l’église st Michel , en bord de mer, se trouve le monument à la mémoire de Tati , grand chef de Papara,mort en 1854.

Mataeia est un village calme au sud de l’île de Tahiti, entre la montagne et la baie.Grand bleu sur le lagon, pour le plus grand plaisir des golfeurs. Un chemin conduit au lac de Vahiria. Le village possède son marae et un temple de couleur jaune. On raconte que l’eau de la cascade de Vaipahi était le chemin qui purifiait les âmes des défunts du clan des Teva. Cette même cascade qui rafraichit agréablement aujourd’hui est le jardin botanique du même nom. Aménagé pour le pique nique et la randonnée, il laisse ra découvrir au voyageur des vestiges archéologiques, tout cela sur fondde montagne.

Du côté de la mer, un autre jardin, celui du musée Gauguin: tous deux créés par Harrisson Smith. Les arbres et fleurs exotiques ajoutent au charme naturel du lieu. On y trouve même quelques tortues des îles Galapagos. Pour les plaisirs nautiques, le Tahiti Nautic center (baie des Phaeton) propose son club de voile depuis la marina. Après le sport, un restaurant vous redonnera des forces. Passé Papeari, le PK retombe à 0 , en direction de Papeeteou de la presqu’ile.

Ce n’est pas un hasard si bon nombres de noms de communes commencent par  » pape« , qui signifie eau. Et à Papeeno, l’eau est présente un peu partout ! A commencer par les trois cascades de Faaurumai qui ont donné vie à la superbe légende  » des trois cascades ».

trois cascades de Faaurumai
trois cascades de Faaurumai

Belle île de tahiti ! A Vaimahuta est non seulement facile d’accès mais tombe joliment et à pic au milieu des fougères formant un bassin où il fait bon se baigner. Au PK 22, c’est un spectacle surprenant, celui du trou du souffleur d’Arahono (la route qui hurle) sur une falaise abrupte qui surplombe l’océan; où la mer s’engouffre dans un tube, et l’air et l’eau ainsi comprimés ressort bruyamment sur la falaise par une explosion.

Suivons la rivière où une farandole de cascades nous saluent pour notre plus grand plaisir. A partir du PK 18, celle de Topatari, suivie de Vaiharuru (2kms plus loin), ou encore celle de Puraha pour parvenir au bassin de Vaituoru, vers le relais de la Maroto où la rivière prend des allures de  » tobogans naturels » (tres jolie expression de Aiu deschamp). Au milieu de tout cela, on trouve le site archéologique Anapua et ses trois marae avant de revenir par un tunnel de 200 m, non sans avoir admiré le magnifique panorama taitien de la montagne environnante; pour rejoindre le lac Vahiria au pied du mont Tetufera . Vous y appercevrez certainement quelques belles anguilles à oreilles. La rivière omniprésente vous accompagneraencore jusqu’à Pautuna et Otiroa au PK 47.

Mahina :Voici un lieu où science et tradition côtoient l’histoire et la religion.

  • Tradition pour son marché au roulottes, petits restaurants en plein air à l’atmosphère joyeuse, bien agréable après une journée de découverte sous un soleil de plomb.
  • Science car le 03 juin 1769, lors d’une mission scientifique, James Cook observa le passage de la planète Venus devant le soleil. Depuis, la pointe Vénus commémore cet événement. Sur la place, s’élève un magnifique phare blanc, construit en 1867 par R.L Stevenson sous le règne de la reine Pomare. Le phare de la pointe Vénus, avec l’arrivée du célèbre Bounty le 27/11/1788, ou encore celle des navigateurs Wallis et Bougainville dans la baie de Matavai en 1767.
  • Et enfin, religion avec l’apparition des missionnaires et de l’évangile à Tahiti le 05 mars 1797.
Tahiti et son île au vent
Tahiti et son île au vent

A visiter sur l’île de Tahiti

A 5 Km de Papeete, voici un endroit idéal pour se délecter du panorama idyllique du centre de l’île de Tahiti et de ses montagnes.

Vue sur les trois sommets : Ohihi (2010m), Aorai (2066m) et le point culminant de Tahiti l’Orohena (2247m) où le gouverneur de l’époque avait l’habitude de venir admirer les couchers de soleil. Le nom de  » banc du gouverneur » est resté. Le Radisson resort plazza, quant à lui, offre une vue de choix sur la baie de Matavai et la plage Lafayette au sable noir (d’origine volcaniques comme bon nombre de plages de Tahiti)

Au Pk5, c’est une visite historique que l’on vous propose avecla maison de l’aventurier Norman Hall auteur des célèbres « révoltés du Bounty  » . La maison tahitienne de 1920 est toujours décoréede tableaux et photos de l’époque, en plus des ses objets personnels et meubles en bois. La terrasse du jardin dédié à sa femme Mama Lala est aujourd’hui un salon de thé.

Arué est enfin l’ancien site du palais de la famille Pomare. Le cimetière de la famille royale (Pomare I, II, III, IV) se trouve au PK 5. Près de leur tombe, un tableau présentela généalogie. Pomare V, fut enterré près du lagon. Aiu Deschamps nous décrit ici la structure du temple de Pomare II:

 » C’était une imposante construction de 217m de long traversée par une rivière, portée par 36 piliers, percée de 30 portes et 130 fenêtres. Premier roi de l’île à se convertir au christianisme, il avait du , pour construire son temple, laisser détruire le marae ancestral qui sacralisait son clan sur ces terres de Papa’a « 

Pour terminer, une bonne adresse; le  » Royal tahitien hôtel » qui propose une cuisine locale appréciée dans un parc avec cascade.

Cascade de Loti
Cascade de Loti

Pirae, à Tahiti, est un site d’anciens domaines coloniaux se consacrant à la culture de la cane à sucre. On y trouve aussi le temple chinois Kanti de Mamao etl’hôpital du même nom. Et là, commence le  » pèlerinage sur les traces du fameux « mariage de Loti  » . Le chemin remonte la vallée de Fataua jusqu’au bain Loti (qu’il appelait la  » salle de bain particulière). En continuant à pied jusqu’à la fameuse cascade « de Loti », on apercevra les ruines du fort de Fachoda datant de 1846, ainsi que ce qu’il reste du jardin du gouverneur.

La mairie de style Louisiane est multi-fonctions: du hall d’exposition au kiosque de musique en passant par les services de police et le fare potee. On peut se promener dans le jardin ou aller voir le centre équestre un peu plus loin. Depuis le belvédère , une autre randonnée permet de dominer Fataua , Papeete et Moorea pour remonter sur le mont Aorai. Dans son roman  » Le mariage de Loti », Pierre Loti décrivait ainsi le charme des lieux :

 « En suivant le chemin d’Apiré, on trouvait un large bassin naturel (appelé aujourd’hui le bassin de Loti), creusé dans le roc. Dans ce bassin, le ruisseau de Fataoua se précipitait en cascade et versait une eau d’une exquise fraîcheur. »

Là, tout le jour, on trouvait étendues les belles jeunes femmes de Papeete, qui passaient les chaudes journées tropicales à causer, chanter, dormir, ou encore à nager et plonger comme des dorades agiles. Elles allaient à l’eau vêtues de mousselines qu’elles gardaient pour dormir, toutes mouillées sur leur corps , comme les naïades d’autrefois.

 » Tahiti est une île enchanteresse, un coin paisible et unique avec des bois d’orangers gigantesques, dont les fruits et les fleurs jonchent un sol délicieux,tapissé d’herbes fines et de pervenches roses… Dans les cases en bois de citronnier, où vivent des ma’ohis d’autrefois, on trouve la vieille hospitalité indigène : des repas de fruits, sous des tonnelets tressés de fleurs,de la musique, des unissons plaintifs de vivo (flute de roseaux), des choeurs d’himené , des chants et des danses. »

Sur Tahiti, ne manquez pas de réserver une case batie sur pilotis , au dessus de la meret des coraux. De votre lit de nattes blanches vous verrez s’agiter au dessous de vous un monde de corail fabuleux : au milieu des rameaux blancs et roses, circulent des milliers de petits poissons spécifiques à l’île de Tahiti dont les couleurs ne peuvent se comparer qu’à celles des pierres précieuses ou des colibris.

Tahiti - Carte touristique
Tahiti – Carte touristique
Recherche - Image -tahiti - image tahiti - Tahit - taliti -