Accueil / Art Du Voyage / Histoire et Culture / Histoire de Vanuatu

Histoire de Vanuatu

Les îles de Vanuatu ont été habitées ou visitées par des navigateurs polynésiens depuis plusieurs millénaires (4 000 ans pour ce qui est des îles Torrès), ces îles furent découvertes en 1606 par Pedro Fernandes de Queirós, navigateur portugais au service de l’Espagne

L’histoire des îles de Vanuatu

Les îles Vanuatu furent ensuite visitées par le Français Louis-Antoine de Bougainville (1768), puis en 1773 par le capitaine James Cook qui débarqua dans l’archipel, auquel il donna le nom de Nouvelles-Hébrides et dont il dressa la première carte marine. Les débuts de la colonisation européenne, vers 1825, furent précédés par l’apostolat de missionnaires, britanniques protestants et catholiques français, qui entrèrent en rivalité; cette rivalité fut peu après renforcée par l’arrivée de colons britanniques venus d’Australie et Français de Nouvelle-Calédonie. Pour éviter les risques d’affrontement entre leurs deux communautés, la France et la Grande-Bretagne proclamèrent en 1878 la neutralité de l’archipel, puis instituèrent en 1887 une convention navale mixte.

Par la Convention de Londres (1906), les deux puissances décidèrent ensuite d’établir un régime de condominium qui fut précisé par un protocole en 1914 (officiellement ratifié en 1923), au terme duquel chaque pays avait autorité sur ses ressortissants, et tous deux, conjointement, sur la population autochtone.

Après la Seconde Guerre mondiale, les Nouvelles-Hébrides bénéficièrent d’institutions (Conseil consultatif en 1957) qui menèrent à l’autonomie en 1975. Dès lors, le désaccord entre les anglophones (majoritaires) et les francophones s’accrut, mais une trêve permit l’adoption d’un projet de Constitution (septembre 1979). En novembre 1979, les élections furent remportées par le parti anglophone du pasteur Walter Lini (1942-1999), qui devint Premier ministre; les francophones des îles Espíritu Santo et Tanna tentèrent alors de faire sécession (sous la conduite de l’anglophone Jimmy Steevens). Un contingent franco-britannique dut intervenir pour réduire cette tentative de sécession, et l’indépendance fut finalement proclamée le 30 juillet 1980, les Nouvelles-Hébrides devenant la République de Vanuatu.

carte de Vanuatu
carte de Vanuatu

L’anglophone Georges Ati Sokomanu fut élu président de la République. En 1983, le parti de W. Lini remporta les élections. En 1984, Sokomanu affronta Lini, démissionna et fut réélu. En 1987, Lini remporta à nouveau les élections. En janvier 1989, Sokomanu fut déchu, puis emprisonné. L’anglophone Karlomnana Timakata fut élu à son poste. En septembre 1991, Lini dut se retirer et il fut remplacé par un anglophone, mais en décembre le parti francophone remporta les élections et le francophone Maxime Carlot Korman devint Premier ministre. En 1994, le francophone Jean-Marc Leyé fut élu président de la République. En mars 1999, John Bani lui succéda à la tête de l’État, et nomma Donald Kalpokas à la direction du gouvernement.

Recherche - Image -histoire des nouvelles hebrides - nouvelles hébrides carte - vanuatu carte monde -