Accueil / Art Du Voyage / Amerique du Sud / Valparaiso, la perle du Pacifique

Valparaiso, la perle du Pacifique

valparaiso

Port chilien sur l’Océan pacifique, Valparaiso  est située à une centaine de kilomètres de Santiago du Chili, la capitale du Pays. Le port a connu son âge d’or avant que le canal de Panama ne soit creusé, de nombreux navires en provenance d’Europe y faisant alors escale.

valparaiso

Architecture de Valparaiso

La ville était alors surnommée la perle du Pacifique. De son passé marin, il reste à Valparaiso le siège de l’Armada du Chili. Du fait de la décadence qui suivit la construction du canal de Panama, Valparaiso est une ville assez pauvre dont certains quartiers sont à éviter, surtout la nuit. Ainsi, à part le long de mer et les Cerro Concepcion et Alegre, rares sont les quartiers où les touristes s’aventurent.

Ce qui fait qu’aujourd’hui Valparaiso est une ville très appréciée des touristes, c’est ses petites maisons en bois recouvert de tôles ondulées colorées situées dans des petites rues sinueuses. L’originalité de ces maisons vient du fait que les habitants de la ville allaient autrefois chiper des matériaux et de la peinture sur le port afin de construire et rénover leurs maisons.

Du fait de cette architecture si spéciale et de son histoire, une partie de la ville, principalement les Cerro Alegre et Concepcion, est, depuis 2003, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. C’est aujourd’hui sur ces deux collines que l’on trouve le plus d’hôtels.

Valpo – Valparaiso

Les graffitis de Valparaiso

Depuis quelques années, les graffitis se développent sur les murs des maisons de Valparaiso. Au détour d’une rue, on tombera sur une fresque de plusieurs mètres de large, un peu plus loin, un visage sera peint, et on trouvera un escalier dont chacune des marches a été peinte.

Les funiculaires de Valparaiso

Valparaiso est constituée de nombreuses collines. Pour monter facilement au sommet, des funiculaires ont été aménagés. On en trouve une vingtaine. Néanmoins rare sont ceux qui fonctionnent encore aujourd’hui : ils doivent être au nombre de trois ou quatre. Pour quelques centaines de peso chilien (1 euro équivaut environ à 600 péso chilien), on pourra monter ou descendre. Sinon il y a les marches.

graffitis à valparaiso
Graffitis dans les rues de Valparaiso
Recherche - Image -valparaiso -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *