Haendel
Haendel

Haendel

Compositeur allemand, Haendel (1685-1759) est né à Halle d’un père barbier-chirurgien et d’une fille de pasteur. Dès 8 ans, il apprend l’orgue, le clavecin, le violon et le hautbois avec Friedrich Wilhelm Zachow.

georg-friedrich-haendel
Georg Friedrich Haendel

Courte biographie de Haendel

Il profite de son contrat d’organiste pour se lier avec Telemann. Haendel part à Hambourg, il est particulièrement attiré par l’opéra, genre relativement nouveau en Allemagne. Il entre alors à l’orchestre de la ville.

Son premier opéra, Almira, remporte un vif succès. Son deuxième opéra, Nero, reçoit un accueil plus mitigé. Haendel se lance alors dans la composition de sonates et de concertos.
En 1706, il se rend à Florence sur l’invitation du grand-duc Jean-Gaston de Médicis. Déçu, il s’installe à Rome chez le prince Ruspoli. Dès lors, sa notoriété ne cesse de grandir : la première représentation de Rodrigo à Florence est un succès, mais c’est avec Agrippina que sa réputation atteint des sommets.

Haendel s’installe en 1712 en Grande-Bretagne, où il jouit d’une incomparable popularité, comme le montre le succès de Rinaldo la même année. L’ancien électeur de Hanovre s’installe sur le trône britannique à la mort de la reine Anne, sous le nom de Georges Ier. Loin de lui garder rancune de son abandon de Hambourg, celui-ci lui augmente sa pension et ses privilèges.
Haendel accompagne Georges Ier en Allemagne, il y compose les Chandos Anthems. En 1719, Haendel se voit mis en concurrence avec Giovanni Battista, Bononcini et Amadeï. Il remporte la joute et garde sa place de directeur de l’Académie royale de musique.

Une attaque cardiaque en 1742 lui fait retrouver la foi. Il compose alors de la musique sacrée (le Messie), mais devient aveugle en 1753. Affaibli, il meurt en 1759.

Haendel est inhumé à l’abbaye de Westminster, en Grande-Bretagne où il est considéré comme un auteur national.

Oeuvres principales – Haendel écrivit quarante-six opéras, vingt-sept oratorios et oeuvres instrumentales. Son oeuvre la plus connue est le Messie.On peut citer aussi :

  • Rodrigo
  • Agrippina
  • Concerto Grosso n°3
  • Le Festin d’Alexandre
  • Israël en Egypte
  • Water Music
  • Fireworks Music (Musique pour les feux d’artifice royaux).
Recherche - Image -carte d\italie florence -