Accueil / Science / Mission Rosetta

Mission Rosetta

Rosetta - Mission

C’est fait. La mission Rosetta est un succès. Philae a atterri sur l’asteroïde. Elle va maintenant pouvoir faire des prélèvements et peut-être nous en apprendre plus sur la création de notre système solaire et de l’origine de la vie sur notre planète.

UNE GRANDE CONQUÊTE SPATIALE : PHILAE A ATTERRI !

Le mercredi 12 novembre est un jour historique pour l’aérospatiale, peut-être également pour l’humanité. L’agence spatiale européenne et le CNES ont posé Philae, un robot-laboratoire sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko !

Pourquoi cela est-il exceptionnel ?

Après tout, nous avons marché sur la lune, des satellites et sondes parcourent l’espace et Curiosity se trouve sur Mars. Ce qu’il faut savoir sur les comètes, c’est qu’elles sont tellement vieilles qu’elles ont assisté à la naissance du système solaire. Et quand elles n’ont pas percuté une planète comme la Terre, ou foncé droit dans le Soleil, elles ont poursuivi leur course céleste sans fin et la continueront. Une comète telle que celle-ci pourrait donc nous renseigner par exemple sur les origines de l’eau sur terre, ou encore de la vie.

Un peu plus d’explications

Sciences Mag a interrogé Jérémie Lasue, astrophysicien à l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) qui a travaillé sur des instruments qui se trouvent à bord de Philae. Il nous montre une maquette de Philae ultra-détaillée et en taille réelle qui se trouve actuellement à la Cité de l’espace.

Un atterrissage compliqué : une chance sur deux que tout se passe pour le mieux.

Aussi excitante soit-elle, la mission Rosetta peut facilement capoter. Philae pèse 100 kg sur Terre. Mais sur la comète, la gravité est si faible que Philae ne pèse qu’1 gramme. Si la comète se met à trop dégazer, les éjections de gaz peuvent modifier la trajectoire de Philae et anéantir les années de travail.

De plus, si Philae parvient à toucher le sol de la comète, il faut qu’il atterrisse sur une zone plate, si l’inclinaison du sol est supérieure à 60°, la mission est terminée. Ensuite, dès que le robot touchera le sol, des propulseurs s’allumeront pour plaquer le robot au sol et éviter qu’il ne rebondisse. Des harpons sont alors lancés pour accrocher le robot au sol. Ensuite des vis qui se situent dans les pieds de Philae viendront fixer définitivement le robot au sol… Je viens de répéter les mots « au sol » troix fois de suite alors qu’on ne sait même pas à quoi il ressemble « ce sol » !

Comme on ne connait pas la densité du sol, il y a un risque que le robot s’enfonce au moment où les propulseurs seront activés. Les experts estiment avoir une chance sur deux pour que l’atterrissage se déroule parfaitement.

le Robot Philae
le Robot Philae
Recherche - Image -robot - photo de robot -