Les Khmers rouges

Les Khmers Rouges

C’est arrivé le 17 avril 1975, au Cambodge les Khmers rouges (Nom des associations communistes du Cambodge) s’emparent de Phnom Penh : il y a maintenant 41 ans.

Histoire du mouvement et prise du pouvoir

Le mouvement khmer est fondé dans les années 50, tombe dans la clandestinité en 1958 avant de connaître une seconde jeunesse en 1961 sous l’impulsion de Pol Pot. Il tente de prendre le pouvoir en 1962 mais le coup d’Etat échoue. La guerre du Viêt Nam galvanise les troupes khmères qui reprennent le combat en 1968. La guérilla reçoit l’aide de Hanoï et surtout de la Chine, ce qui provoque un afflux de sympathisants venant grossir les rangs des combattants. Désormais plus forts, les Khmers rouges parviennent à renverser le gouvernement de Phnom Penh en 1975. Le pays est par la suite rapidement conquis.

L’action du régime khmer

La révolution khmère prend sa source dans l’agitation paysanne. Elle s’oppose donc au monde des villes et s’applique dès lors à détruire les symboles de ce dernier : industries, argent, constructions, etc. Sous le commandement strict de Pol Pot, les populations sont déportées dans les campagnes et contraintes aux travaux agricoles les plus insupportables. Inquiet, le Viêtnam réagit et met les Khmers en déroute en 1978. Ceux-ci se réfugient dans les forêts et les montagnes et continuent leurs actions de harcèlement contre le nouveau gouvernement. Au cours des années suivantes, la guérilla s’essouffle peu à peu.

Pol Pot, retiré depuis 1985, meurt en avril 1998

En décembre 1998, la politique de réconciliation nationale menée par le gouvernement cambodgien a abouti au ralliement de deux anciens chefs historiques des Khmers rouges : Khieu Samphan leader du mouvement et Nuon Chea, idéologue du mouvement.

cambodge-l-atrocite-khmers-rouges
cambodge-l-atrocite-khmers-rouges

Bilan du régime khmer

La tentative de ruralisation du pays s’est en fait transformée en véritable génocide. Près de 3 millions de Cambodgiens sont morts de faim, de privations, d’épuisement ou ont été persécutés par la police khmère. Les opposants ont été systématiquement éliminés. La révolution a conduit le pays dans un état de misère dont il peine aujourd’hui à se sortir.

En 2006 débute l’instruction du procès des auteurs de ce génocide, mais sans ses principaux responsables, la plupart décédés (Pol Pot en 1998, et Ta Mok en juillet 2006). Néanmoins, Nuon Chea, ancien numéro deux, est arrêté en septembre 2007 et inculpé de crimes contre l’humanité par le Tribunal spécial Khmers rouges. Il est accusé d’être l’un des principaux organisateurs du massacre de 30% à 40% de la population du pays, entre 1975 et 1979.

Recherche - Image -mer rouge carte géographique - plan de Phnom Penh - les mers dumonde - les mers dans le monde - les mers - khmers rouges génocide - khmers rouge - Khmer Rouge - carte de phnom penh - carte de mers du monde -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.