Accueil / Art / Art urbain / Bodies in urban spaces – Willi Dorner – Lisa Rastl

Bodies in urban spaces – Willi Dorner – Lisa Rastl

Bodies in urban spaces

Le chorégraphe autrichien Willi Dorner conçoit des sculptures humaines (Bodies in urban spaces) et explore le rapport entre le corps, l’espace et l’architecture.

bodies-spaces-willy-dorner
bodies-spaces-willy-dorner

Le chorégraphe Willi Dorner

Il procède toujours de la même manière : il recrute son équipe de performers parmi des étudiants en architecture et en danse.

La compagnie Willi Dorner a été fondée par Willi Dorner en 1999. Outre ses spectacles de danse internationale, Willi Dorner est particulièrement intéressé par la création d’événements qui donnent au public l’occasion de nouvelles expériences, des idées et une perception différente de la vie de tous les jours. Ses travaux interdisciplinaires sont développés en collaboration avec des artistes et des scientifiques de différents domaines.

Son travail a été co-produit par les festivals et les lieux comme Tanzquartier Wien, ImpulsTanz, Wiener Festwochen, Wien Modern, Musica Strasbourg, NottDance UK et présenté lors d’événements internationaux tels que springdance NL, Kampnagel Hamburg, Philadelphia Live Arts Festival, Festival Paris Quartier d’été, Dansenshus Stockholm, Madrid En Danza, Dance Umbrella London, Tanz in Berlin et d’autres.

Willi Dorner :

Je voulais remplir les espaces avec des corps. C’était ça l’idée de départ. Parce que le corps c’est notre unité de mesure par rapport à l’espace. C’est comme ça que les bébés l’appréhendent dès qu’ils commencent à ramper : ils cherchent combien de pas ils doivent faire.

 

Recherche - Image -aaron sculpteur autrichien -

One comment

  1. En Mai 2014, dans la parade” nous sommes la ville Dorner dit “Je donne un visage aux gens dont nous prenons pour acquis les services quotidiens rendus. Je veux qu’ils obtiennent l’attention et la reconnaissance.
    Ils sont une partie importante dans la vie de la ville et ils méritent d’être appréciés pour leur contribution à la communauté. Je vois le mars comme une déclaration politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *