Accueil / Art Du Voyage / Iles / Sainte Lucie

Sainte Lucie

Sainte Lucie

Située entre Saint-Vincent et la Martinique, Sainte-Lucie est surtout connue pour ses sommets volcaniques verdoyants qui s’élèvent bien au-dessus du niveau de la mer – une vision inoubliable qui attire bien entendu les amoureux du climat tropical, mais surtout les couples en voyage de noces.

Plage de Sainte-lucie - Caraïbes
Plage de Sainte-lucie – Caraïbes

Partir sur Sainte-Lucie

Les premiers colons européens arrivés à Sainte-Lucie en 1605 étaient 67 Anglais en route vers Guyana qui furent contraints de débarquer après avoir perdu leur chemin

Dès votre arrivée à Sainte-Lucie, vous comprendrez pourquoi cette île merveilleuse est surnommée « l’Hélène des Caraïbes » et pourquoi Anglais et Français se la sont âprement disputée pendant deux siècles. En 1778, au plus fort de la bataille opposant les Français aux Anglais pour le contrôle de Sainte-Lucie, l’Amiral Samuel Barrington, Commandeur de la flotte britannique, échappa à l’ennemi en se réfugiant dans la baie de Marigot et en camouflant ses navires avec des branches de cocotier accrochées aux mâts.

Il semble cependant que ce soit l’occupation française qui a laissé le plus de traces, notamment dans le savoureux patois et dans la toponymie locale… ainsi que, ce qui ne manquera pas d’intéresser les gourmets, dans la délicieuse gastronomie créole que servent une multitude de sympathiques hôtels, restaurants et bistros.

La beauté sauvage et les paysages miraculeusement préservés de l’île en font un véritable Eden tropical, qui dépasse encore ce qu’ils avaient pu imaginer dans leurs rêves les plus fous. Les 616 km2 de Sainte-Lucie constituent une superficie idéale: l’île est assez grande pour offrir aux touristes une palette de contrastes éblouissants, mais assez petite pour garder une atmosphère intime. Si vous rêvez de lézarder au soleil, dans une tranquillité que rien ne peut troubler… vous avez fait le bon choix !

En effet, on part pour cette île des caraïbes pour les paysages autant que la plage. Une grande partie de « St Lucia » est montagneuse et couverte d’une forêt dense humide, et le coin sud-ouest a sans doute la vue la plus saisissante de l’ensemble des Caraïbes: des montagnes volcaniques, vertes et escarpées tel que le Petit et Gros Piton. Cela ne veut pas dire que Sainte-Lucie n’a pas de belles plages ! – Elles sont de sable d’or dans le nord, et surtout argentée dans le sud volcanique- Contrairement à d’autres îles des caraïbes, elles sont un peu éclipsées par d’autres beautés naturelles de l’île.

Les touristes épris d’indépendance et en quête d’authenticité trouveront sans peine à se loger chez l’habitant. Depuis peu, les autorités axent le développement touristique de l’île sur la promotion de complexes hôteliers proposant des formules de séjours tout compris. Ils sont surtout situés sur la côte nord, au bord de plages splendides où le coucher du soleil est un spectacle inoubliable et garanti tous les jours de l’année – sans parler de l’infrastructure sportive et de l’animation nocturne conçue pour satisfaire les plus exigeants.

Et si vous pensez pouvoir épuiser en quelques jours les charmes d’une mer d’azur chaude et limpide, si vous voulez plus que laisser couler le sable tiède entre vos orteils, pourquoi ne pas vous lancer à la découverte du reste de l’île ? Il serait dommage de passer à côté d’une partie de ses richesses, d’une beauté à couper le souffle.

Partout à Sainte-Lucie, des réserves naturelles, jardins botaniques et mangroves du bord de mer sont prêts à vous accueillir – sans parler de la merveilleuse forêt tropicale. Vous y découvrirez un véritable festival de flore exotique, d’oiseaux des tropiques aux mille couleurs et de créatures marines étonnantes. Si vous y séjournez entre mars et août, vous aurez peut-être comme voisines de plage les courageuses tortues marines, qui se hissent péniblement hors des vagues au moment de la ponte.

Paradoxe de toute cette nature ou pas, la capitale de Sainte Lucie, Castries, est un exemple de modernité, malheureusement peu de son architecture a survécu aux incendies qui ont eu lieu au fil des ans. Sites intéressants à voir néanmoins : le marché central, surtout le samedi matin vaut le détour pour ses couleurs, ses odeurs. En effet, les bâtiment en fer rouge datant de 1894, et les rues environnantes se remplissent d’étals où sont exposés poissons, nattes, paniers, poteries, fruits et légumes parfumant agréablement l’atmosphère.

La capitale et principale ville commerçante de Sainte-Lucie, elle offre chaque matin un spectacle coloré. Notamment :

  • Le Square de Derek Walcott (en l’honneur du prix Nobel de Littérature) qui possède des arbres magnifiques et des points de vues à apprécier.
  • Le port de Castries, l’un des mieux abrités, peut être exploré grâce au ferry.
  • le Morne Fortune qui surplombe la ville qui a joué un rôle important dans l’histoire militaire de l’île. Des baraquements et des armes sont visibles un peu partout.
  • Près du sommet se trouve la Maison du Gouverneur, la résidence officielle du Gouverneur Général, elle est aussi un exemple remarquable de l’architecture victorienne.
mythiques pitons de Sainte-Lucie
mythiques pitons de Sainte-Lucie

A découvrir sur l’île de Sainte Lucie

A Sainte-Lucie, les buts d’excursion sortent vraiment des sentiers battus: plantations de bananiers et de cacaotiers, sources bouillonnantes d’eau sulfureuse ou d’eau minérale où vous plongerez avec délices, forts du dix-huitième siècle et paisibles villages côtiers… et même le cratère d’un volcan éteint. L’île n’a pas fini de vous étonner ! Une visite aux fameux Pitons s’impose naturellement: ces deux pics volcaniques jumeaux sont devenus une figure emblématique de l’île.

Les amoureux rechercheront la quiétude des petites plages isolées, tandis que les noctambules trouveront toute l’animation désirée dans de nombreux hôtels et bars. Les yachts peuvent accoster en toute sécurité dans des douzaines de ports, qui vont de la petite crique retirée à une imposante marina de 336.000 m2. Le port naturel au pied de Castries, autrefois l’un des plus importants au monde, est un must pour tous les marins.

A découvrir également sur l’île Sainte-Lucie

=> La Anse La raye

Là, les pêcheurs exercent de la même façon qu’il y a un siècle. Les vendredis de fruits de mer sont réputés et attirent de nombreuses personnes, locaux et touristes compris. C’est le second Friday Night de sainte Lucie.

=> Choiseul

Superbes vues de Gros Piton et de Saint Vincent. Une fois passez Choiseul, la route mène vers Laborie et continue jusqu’à Vieux Fort, à l’extrême sud. Le site est destiné à devenir un centre de développement commercial et industriel. Tout au bout se trouve Moule à Chique, un rocher accidenté ou est perché un phare en son sommet : c’est ici que l’Océan Atlantique et la Mer des Caraïbes se rencontrent et les vues dans toutes les directions sont spectaculaires.

A partir de Canaries, la route à négocier est très accidentée, à travers les montagnes, mais les vues valent largement les petites complications de départ. Les changements d’altitude se remarquent très vite de par la végétation. Alors que vous contournez Bouton, préparez-vous à être éblouis… les Pitons se dressent devant vous.

Gros Piton est plus massif que le petit mais ils se ressemblent néanmoins. Tant et si bien qu’ils sont appelés les jumeaux. Ils sont connus pour être la paire montagneuse la plus célèbre dans le monde entier. Des vues de part et d’autres offrent des angles différents et ainsi d’autres perspectives des pics mystiques.

=> Les Gros Ilets de Sainte Lucie

Ce petit village de pêcheurs traditionnel, situé à l’extrémité nord de l’île abandonne ses paisibles activités chaque vendredi soir pour revêtir son habit de fête. Villageois et touristes se mêlent a l’allégresse générale tandis qu’on danse dans la rue au rythme endiablé du reggae local, en se régalant de mets épicés préparés pour l’occasion. Célèbre pour son Friday Night Jump up Street Party, une fête du tonnerre. C’est également un haut lieu en matière de dégustation locale, un endroit pour la relaxation..

L’église catholique est très populaire et la plage de Pigeon Point qui s’étend de Pigeon Island à Gros Islet offre beaucoup d’espace.

=> La Baie de Marigot

Ce petit port de plaisance est l’un des plus pittoresques de la caraïbe et est une destination très prisées par les plaisanciers. Beaucoup de bar et de restaurants rendent ce lieu très fréquenté le soir.

=> La ville de Soufrière

Autrefois, française est riche en histoire, la moitie de la ville a été détruite par les incendies, mais elle exhibe malgré tout, des caractéristiques de l’architecture française le long des ruelles. Le square de la ville montrait, jadis, une guillotine.

Soufrière possède des bains thérapeutiques de sulfure et si vous êtes intéressé par l’environnement marin, prolongez jusqu’au front de mer. Il y a deux options; soit vous prenez la route de la côte ouest qui passe devant les sources de sulfure soit vous prenez Fond St Jacques à l’est, au cœur de la forêt tropicale. Excellentes randonnées à faire.

L’église catholique de Fond St Jacques est fameuse pour ses murs exposant un Jésus noir et des membres de la communauté rasta. Et La région de la Soufrière est la plus populaire pour les points de vues des Gros Pitons mais il y a également les jardins botaniques de diamant, Sulphur Springs et les chutes d’eau : les « Diamond Falls » dont les eaux chutent de 304 mètres à partir du sommet du volcan, qu’elles quittent à une température de 41 °C.

Diamond-falls
Diamond-falls

=> Vieux Fort

C’est la deuxième ville de l’île. Située à la pointe sud de Sainte-Lucie juste en face de Saint Vincent, on y trouve l’aéroport international d’Hewanorra, initialement construit par les forces américaines pendant la seconde guerre mondiale. Dans la deuxième moitié du 18ème siècle, Vieux Fort était le centre de l’industrie sucrière de Sainte Lucie, mais la fermeture de plantations de cannes amorça le déclin de son importance. Aujourd’hui, la ville constitue l’un des rares endroits de Sainte Lucie suffisamment venté pour la pratique de la planche à voile.

Juste à l’est de Vieux Fort se trouvent deux petites îles, les Maria Islands, classées réserves naturelles. Des espèces animales très rares se sont développées sur ces îles, comme les lézards Zandoli Te Ground, qu’on ne trouve nul part ailleurs dans le monde. L’accès à ces îles est contrôlé et vous devrez vous faire accompagner par un guide officiel pour vous y rendre.

Il se passe toujours quelque chose dans cette sympathique capitale, où l’architecture créole rappelle la présence française. Quelle que soit votre passion – plongée, tuba, randonnée ou golf –, vous pourrez la vivre pleinement à Sainte-Lucie. Mais attendez-vous à être au désespoir au moment du départ….

Sainte-Lucie - Carte
Sainte-Lucie – Carte
Recherche - Image -castries - gros piton sainte lucie chute d\eau - pitons de sainte lucie - sainte lucie caraibes photos - st lucie caraibes -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *