Accueil / Art Du Voyage / Amerique du Sud / Les chutes Brésilienne Iguazu

Les chutes Brésilienne Iguazu

iguazu – vue du ciel

Après avoir admirer les chutes d’Iguazu côté argentin la veille, je voulais aller voir les chutes d’Iguazu mais côté brésilien. Pour cela j’avais prévu de prendre un bus pour Foz de Iguazu, ville de l’autre côté de la frontière pour en prendre un second au terminal de bus, qui me mènerait aux chutes. Mais rien ne s’est passé comme prévu !

Iguazu - Photo panoramique
Iguazu – Photo panoramique

Visite des chutes Igazu du Brésil au Paraguay

Je pris donc mon bus au terminal de Puerto dans le but d’aller à celui de Foz de Iguazu. Sur la route, le bus s’arrêta à la douane argentine mais pas à la brésilienne. Sur le coup, je ne m’en aperçois pas. Au bout de 20 minutes, le bus arrive à son terminus mais ce n’est pas le terminal de bus. Je comprends que le terminal de bus n’était pas le terminus mais qu’un arrêt parmi tant d’autres… L’endroit où je me trouve se trouve à un poste frontière qui fait la frontière avec le Paraguay. J’y vais pour demander de faire tamponner mon passeport, mais les douaniers ne comprennent pas ce que je veux et me disent d’aller voir au Paraguay de l’autre côté de la frontière, celle-ci étant une rivière enjambée par un pont.

chutes Igazu au Brésil
chutes Igazu au Brésil

Qu’à cela ne tienne, me voici parti direction le Paraguay, traversant le pont à pied. Au Paraguay, on ne comprend pas trop ce que je veux et il me semble avoir compris qu’on me dise d’aller voir au Consulat du Brésil qui se trouvait quelques rues plus loin. Cette fois je ne les écouten je reprends la marche, direction le Brésil vers les chutes d’Igazu. J’entrais discrètement, les mains dans les poches pour qu’on ne me demande pas mon passeport. Je passai sans problème et me dit que la meilleure chose à faire était de reprendre un bus en sens inverse pour retourner à la frontière argentine. Après plusieurs recherches infructueuses en essayant de trouver quelqu’un qui parlait espagnol, je vis un bus de la compagnie qui m’avait déposé là arriver.

Je me précipitais, l’ai pris et repartis pour la frontière. J’allais voir les douaniers brésiliens, leur dit que j’arrivais d’Argentine et que je voulais un tampon pour un jour sur mon passeport, ce qui fut fait. Je repartis à pied au Brésil sur la grande route se situant à 200 m de là pour prendre en chemin le bus que je comptais prendre au terminal de Foz de Iguazu. Après quelques minutes d’attente à un arrêt de bus, je le pris et arriva 10 minutes plus tard aux chutes.

iguazu – vue du ciel
iguazu – vue du ciel

Visite des chutes Iguazu coté brésilien

J’entrais dans le parc national après avoir acheté mon billet et me rendit aux chutes éloignées de quelques kilomètres de l’entrée du parc en bus. J’y arrivai et pu assister à un très large panorama des chutes argentines (oui argentines. La plupart des chutes d’Iguazu se trouvent en Argentine, donc quand on est côté Brésilien qui est plus haut que le côté argentin, on a un large panorama sur une grande partie des chutes.

Après plusieurs dizaines minutes de marches à admirer les chutes argentines, je suis arrivé non loin de la Garganta del Diablo, au pied de petites chutes. Une passerelle permettait de s’en approchait et le vent faisait qu’on se serait cru durant une tempêtes. On ne revenait pas sec.

La visite du côté brésilien s’avéra bien plus court que la visite côté argentin et quitta le parc pour retourner à mon Hôtel à Puerto Iguazu en Argentine.

iguazu - Image HD
iguazu – Image HD
Recherche - Image -le chute Iguazu Brésil -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *