Accueil / Art Du Voyage / Ville / Quartier d-Auteuil

Quartier d-Auteuil

Quartier d'Auteuil

Ancien village de la banlieue de Paris, le quartier d’Auteuil est aujourd’hui compris dans le 16e arrondissement de la capitale.

Visiter Paris et le quartier d’Auteuil

Connu pour ses sources (eaux ferrugineuses, froides), on retrouve le nom de ce quartier parisien notamment dans :

  • La Société d’Auteuil : nom du salon littéraire de Madame Helvétius (XVIIIe siècle).
  • L’Hippodrome d’Auteuil : un des champs de course d’obstacles de Paris, situé près d’Auteuil, dans le Bois de Boulogne.
  • L’Académie d’Auteuil : nom qui fut donné à la petite société formée par les quatre amis Boileau, Racine, Molière et La Fontaine, qui se réunissaient à Auteuil.

C’est approximativement à l’emplacement du quartier d’Auteuil, dans une clairière de la grande forêt de l’Ouest lutécien, que les historiens situent l’affrontement entre les Gaulois de Camulogène et les Romains de Labienus (52 av. J.-C.).

Vers 1100, les terres riches d’Auteuil, qui étaient propriété de l’abbaye normande du Bec-Hellouin, furent échangées contre les propriétés normandes de l’abbaye Sainte-Geneviève. Jusqu’à la Révolution, les Génovéfains furent les seigneurs du fief d’Auteuil, où ils élevèrent une église qui fut aussi la paroisse de Passy, de Longchamp et de Boulogne. Bien que ravagée par les hommes de Charles le Mauvais, qui guerroyait contre le dauphin (en 1358), par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans, par la jacquerie et par les bandits de tous les siècles qui trouvaient dans les forêts avoisinantes le plus sûr des repaires, Auteuil, malgré tout, restait un vieux village tranquille dont le vin faisait connaître le nom jusqu’au Danemark.

En 1343, elle fut amputée du hameau de Boulogne (ou de Boullongne) et, trois siècles plus tard, de celui de Passy. Mais Auteuil prenait de plus en plus d’importance: sa situation en bordure de la Seine, où s’arrêtait le coche d’eau, et de la route de Versailles, l’existence d’eaux thermales propres à guérir les «maladies de langueur», commençaient à faire de ce lieu campagnard un lieu de villégiature.

Au XVIIe siècle, il devint de bon ton d’aller passer les chaudes journées de l’été dans sa campagne d’Auteuil. Après Boileau, Molière eut ici sa retraite, recherchant le repos et l’oubli de l’amertume, loin de l’indifférence de sa femme et de son roi. Par la suite, la vogue d’Auteuil ne se démentit point: Racine vint ici écrire les Plaideurs, dans une maison où, bien plus tard, aurait vécu Mme Récamier. Louis XV lui-même y eut sa maison de plaisirs. Maurice Quentin de La Tour, Hubert Robert, puis Ampère, Volney, Mme Helvétius, Turgot et Benjamin Franklin, Chateaubriand, Marie-Joseph Chénier, le baron Gérard, le peintre Gros, Carpeaux, Gavarni, ceux qui firent la Révolution venaient ici en visite; ceux qui firent l’Empire et la République leur succédèrent.

Annexée en 1860, Auteuil, qui était un village, devint l’un des quartiers les plus riches de Paris.

Recherche - Image -plan des arrondissement de paris -