Accueil / Art Du Voyage / Paysage / Les chutes Victoria – Zimbabwe

Les chutes Victoria – Zimbabwe

Situées sur le fleuve Zambèze, les chutes Victoria sont une frontière naturelle entre le Zimbabwe et la ville de Livingstone. Le fleuve se jette dans l’impressionnante cataracte, son étendue est de plus de 1700 mètres de large sur 128 mètres de haut.

Victoria Falls- les Chutes du Zimbabwe
Victoria Falls- les Chutes du Zimbabwe

Découverte des Chutes Victoria

L’explorateur écossais Livingstone fut le premier européen à découvrir le site exceptionnel des chutes Victoria, les indigènes surnommaient la plus grande cataracte du monde «Mosi-oa-Eunya» («la fumée qui tonne»), à cause du nuage de vapeur d’eau émis par la cascade qui déverse brutalement des millions de litres par minute dans les profondeurs du ravin. Livingstone, préféra lui donner le nom de sa reine, Victoria. Une ligne de chemin de fer transafricaine fut mise en place, pour qu’elle passe par le Zambèze.

Énormément de touristes curieux effectuaient alors le déplacement jusqu’aux chutes Victoria. Un village portant le nom de Vic Falls fut même créé pour les accueillir. Aujourd’hui, le parc naturel et la ville existent toujours. Le site a su être préservé en partie grâce à la création du Parc national.

Ce spectaculaire panorama est d’autant plus saisissant qu’on peut admirer de face les chutes victoria !

Deux parcs nationaux, l’un en Zambie, le Mosi-oa-Tunya National Park, l’autre au Zimbabwe, le Victoria Falls National Park, proposent d’admirer les chutes Victoria.

La largeur des chutes collées les unes aux autres dépasse 1700 mètres, 5 cataractes principales de hauteurs différentes se côtoient. Chacune d’entre elle porte un nom :

  • La plus grande chute est surnommée Rainbow Falls, elle fait 108 mètres de haut
  • Eastern Cataract fait 101 mètres de haut
  • La chute Main Falls est haute de 93 mètres, elle est reliée aux autres cascades par un rideau continu de 1 kilomètre.
  • La Horseshoe fait 93 mètres aussi
  • Devil’s Cataract, la plus petite, fait 70 mètres.

Même si les chutes d’eau s’écoulent à une vitesse vertigineuse, celle-ci varie néanmoins selon les périodes sèches ou de pluies. Le débit maximum est estimé à 550 millions de litres d’eau par minute. La vapeur d’eau, émise par le choc des cascades qui se déversent dans le canyon, donne de loin l’impression qu’il y a un incendie. Le bruyant roulement des chutes d’eau s’entend à plusieurs kilomètres. Le plus bel endroit pour observer les chutes victoria est aussi le plus dangereux, il est appelé le Point Dangereux (Danger Point), il se situe à l’extrémité du site et permet une vision globale au fond du ravin.

Le Pont des chutes de Victoria
Le Pont des chutes de Victoria

En observant quelques mètres plus bas, l’on s’aperçoit que la gorge se divise en deux parties, les deux extrémités sont aujourd’hui reliées par un pont construit sous les ordres du politicien sud africain Cecil Rhodes.

Le pont s’élève au-dessus des gorges à plus de 110 mètres de profondeur, la sensation est renversante pour les touristes qui le traversent et la vue vraiment extraordinaire. Selon la saison et le climat la sensation n’est pas la même, en effet de décembre à février les orages sont fréquents et le débit augmente petit à petit. La profondeur de la gorge n’est visible que par temps chaud et sec. De mars à mai, c’est la fin de la saison des pluies, la gorge est remplie à son maximum et le rideau de cascades se déversent plus violemment dans le canyon. L’écume formée par le fracas des eaux est très impressionnante.

De juin à août, la densité de l’eau a tendance à stagner, puis diminue et la gorge devient apparente. De septembre à novembre, c’est la saison sèche, le niveau de l’eau baisse et des rideaux entiers de cascades se transforment en de modestes filets d’eau qui retombent tranquillement dans la gorge.  À cette saison tous les reliefs sont visibles.

En achetant vos souvenirs et vos cadeaux de voyages sur le marché aux curiosités de Livingstone, où des produits de l’artisanat local sont vendus pour les touristes, vous les aurez beaucoup moins chers que sur le site des Chutes Victoria.

En aval des chutes Victoria, vous pourrez aussi pratiquer du saut à l’élastique, du rafting ou toute autre forme de sport à sensation, dans un cadre exceptionnel.

Vue du ciel chutes-victoria
Vue du ciel chutes-victoria

Tourisme autour des Chutes Victoria

Le Victoria Falls National Park a été classé Parc National vers 1980, d’une superficie de 23 kilomètres carré, il comprend les chutes Victoria ainsi qu’une partie de la faune et la flore environnante. Le long des gorges, des épineux ont été plantés afin d’éviter l’intrusion d’élément n’appartenant pas à l’écosystème naturel des lieux. Il fallait en effet protéger la flore exotique, comme les fougères arborescentes qui se sont développées aux alentours des gorges, grâce à l’atmosphère humide qui y règne. La faune comporte de nombreux singes et divers oiseaux et papillons rares.

La ville de Vics Falls est entièrement tournée vers le tourisme. Les commerces, bureaux et hôtels sont tous concentrés sur deux voies principales. Non loin, le Crocodile Ranch représente une visite intéressante à faire. C’est à la fois un ranch, une réserve, un conservatoire et un zoo. La réserve comporte des milliers d’animaux : crocodiles, léopards… Vous y verrez aussi le Petit Musée de la Nature, c’est une ferme reconstituée avec des animaux domestiques.

Le Victoria Falls Aquarium qui se situe dans la ville elle-même, comprend 130 espèces d’animaux aquatiques peuplant les régions du Zambèze. C’est un bon moyen de découvrir la faune du pays.

big tree baobab - Victoria falls
big tree baobab – Victoria falls

A proximité des Chutes Victoria se trouve aussi un baobab énorme considéré comme le plus gros d’Afrique. Il fait plus de 20 mètres de haut et son tronc 16 mètres de diamètre. On le surnomme le Big Tree. Une photo s’impose. La visite de Falls Craft Village vous aidera à mieux connaître les traditions africaines. C’est une sorte de musée à ciel ouvert, la reconstitution d’un village africain où des artisans travaillent comme au temps de leurs ancêtres avec des outils d’époque. Les touristes pourront acheter des produits originaux. Les habitants sont habillés de façon traditionnelle. Des spectacles et des danses sont organisés.

Le  Mosi-oa-Tunya National Park est peut-être un peu moins touristique, il abrite de nombreuses espèces de girafes, de zèbres et de rhinocéros blancs. En quelques-heures vous aurez effectué le tour du parc.

Les chutes Victoria avec celles du Niagara sont des phénomènes rares, produits par les forces de la nature. Les voir dans la réalité sont un émerveillement pour les yeux. La sensation provoquée est inoubliable, face à un tel spectacle l’homme se sent parfois impuissant. Les parcs naturels crées aux alentours des chutes sont à visiter eux-aussi, vous y rencontrerez des gens merveilleux souhaitant partager avec vous la richesse de leur culture, trop souvent oubliée en raison du colonialisme.

Survol des Chutes Victoria en hélicoptère
Survol des Chutes Victoria en hélicoptère
Recherche - Image -chute victoria - chutes victoria - chute de victoria - chute du victoria - chute du zimbabwe - chutes - les chute victoria - zimbabwe paysage -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *