Le Kent

Le Kent

Région du sud-est de l’Angleterre, le kent se trouve près de la Manche. Avec une superficie de 3 731 km2 et une population évaluée à plus de 1 524 700 habitants (2015), elle est dotée de vergers et de houblonnières.

Visiter la région du Kent – Angleterre

La région du Kent fut longtemps le jardin de la Grande-Bretagne et une terre à moutons dans les Downs.

Peuplé vers 200 av. J.-C., le Kent fut envahi par les Romains en 55 av. J.-C. Jutes et Saxons occupèrent la région au début du ve siècle et fondèrent le royaume du Kent, l’un des sept royaumes de Bretagne anglo-saxonne.

En raison de sa position stratégique, le Kent a joué le rôle d’avant-garde défensive d’Angleterre (puis de Grande-Bretagne). La dernière menace d’invasion eut lieu au cours de la Seconde Guerre mondiale, lors de la bataille d’Angleterre dans le ciel du Kent, qui valut au comté le surnom de « Bomb Alley » (« couloir des bombes »).

Voyage dans le Kent
Voyage dans le Kent

Le Kent est aujourd’hui un comté de l’Angleterre connu pour :

1- Le tunnel sous la Manche, à Cheriton, près de Folkestone, dans le Kent (Angleterre). L’entrée en France se fait à Coquelle, près de Calais. Le tunnel, long de 50,4 km, permet de relier la France et la Grande-Bretagne en trente-cinq minutes, à une vitesse de 130 à 140 km/h. Officiellement ouvert en mai 1994, il fut l’un des plus grands projets de génie civil du XXe siècle.

2- Dressé sur les falaises qui dominent le port, le château de Douvres (Kent) fut construit au XIe siècle à l’initiative de Guillaume le Conquérant, sur un site occupé depuis environ 2 000 ans avant notre ère.

3 – La ville de Canterbury. Important centre religieux, siège du primat de l’Église d’Angleterre depuis la fin du VIe siècle, Canterbury est aujourd’hui une ville essentiellement touristique, célèbre pour sa cathédrale et ses nombreux vestiges du Moyen Âge. Construite entre 1070 et 1504, la cathédrale de Canterbury compte parmi les édifices religieux les plus célèbres d’Angleterre. Mélange des styles roman et gothique perpendiculaire, elle abrite la sépulture du Prince noir, fils du roi Édouard III. Exécutés au XIIe siècle, les vitraux sont sans doute les plus anciens d’Angleterre.

Recherche - Image -kent -