emmanuel-kant
emmanuel-kant

Kant

Cet événement se produisit le 22 avril 1724, il y a 292 ans : Naissance de Emmanuel Kant (mort en 1804), philosophe allemand.

Kant
Kant

Ephéméride du 22 avril 2016 : Emmanuel Kant

Philosophe allemand, Kant (1724-1804) inaugure la philososphie critique qui influence toute la philosophie à venir.

Né à Königsberg, ville qu’il n’a jamais quittée, Emmanul Kant fait des études de théologie, de philosophie et de sciences. Il gagne sa vie comme précepteur avant d’enseigner la logique, la métaphysique et les sciences à l’université de Königsberg (maître de conférence en 1755 puis professeur de 1770 à 1796). A partir de 1794, il se consacre exclusivement à ses travaux philosophiques.

Les ouvrages des philosophes anglais Shaftesbury et Hume, ainsi que ceux de Leibniz, de Newton et de Rousseau contribuent à sa critique du rationalisme de C. Wolff. Kant établit alors les bases d’une philosophie critique ou transcendantale (criticisme). Celle-ci vise la détermination des conditions, a priori, de la connaissance (théorie) (Critique de la raison pure), de la morale (pratique) (Fondements de la métaphysique des moeurs, Critique de la raison pratique, Métaphysique des moeurs), du jugement esthétique et téléologique (Critique de la faculté de juger).

Kant développe en même temps une cosmogonie et élabore sa philosophie avec, comme but, la création d’une harmonie au sein des hommes.

La philosophie d’Emmanuel Kant

Influencé par l’empirisme anglais et par le déterminisme français, Kant développe un système philosophique tourné vers la question essentielle de la connaissance. Au lieu de spéculer sur la vérité objective de l’être, il rejette dans la Critique de la raison pure (1781) le dogmatisme qui affirme la possibilité d’atteindre, au premier abord, une connaissance absolument vraie, et qualifie cette approche de la connaissance de « tournant copernicien ». Tel Copernic qui faisait tourner la Terre autour du Soleil et non l’inverse, Kant inverse le rapport du sujet et de l’objet.

Abordant le problème de la connaissance sous un nouvel angle, il estime que toute connaissance est dérivée de l’expérience humaine, elle-même ancrée dans l’espace et le temps. Nous ne pouvons cependant pas connaître les « choses en soi » (noumènes) : l’espace et le temps, formes, a priori, de la sensibilité, ne sont que des phénomènes (apparences). Ainsi nous ne pouvons connaître que des objets dont notre sensibilité nous fournit une intuition et dont notre entendement apporte le concept :

Les intuitions sans concept sont aveugles et les concepts sans intuition sont vides

Kant définit donc la connaissance rationnelle, non plus à partir de l’objet, mais à partir du pouvoir de connaître du sujet. Après la question « Que puis-je connaître ?« , Kant aborde dans la Critique de la raison pratique (1788) la question « Que dois-je faire ? » D’après lui, il revient à la morale de prescrire les actions de l’homme. Les lois morales suivent un « impératif catégorique » et l’homme, en tant que sujet raisonnable, exerce sa liberté et son devoir en respectant cette loi morale.

Chez Kant, le sujet est néanmoins un sujet autonome et responsable.

Philosophe du Siècle des lumières, Kant développe dans Projet de paix perpétuelle (1795), son idéal républicain. La philosophie critique a une influence considérable en Europe, notamment sur l’idéalisme allemand, dont les trois représentants sont Johann Gottlieb Fichte, Friedrich Schelling et Friedrich Hegel, et se perpétue également jusqu’au début du XXe siècle dans le néokantisme. Bien qu’éloigné du kantisme, Sartre reprend également dans l’existentialisme, le problème moral dans des termes kantiens.

Oeuvres de Kant

  • Histoire universelle de la nature et théorie du ciel (1755)
  • Critique de la raison pure (1781)
  • Prolégomènes à toute métaphysique future (1783)
  • Fondements de la métaphysique des moeurs (1785)
  • Critique de la raison pratique (1788)
  • Critique du jugement (1790)
  • La Religion dans les limites de la simple raison (1793)
  • Projet de paix perpétuelle (1795)
  • Métaphysique des moeurs (1797)
Recherche - Image -kant - Critique de la raison pratique / Emmanuel Kant - critique de la raison pure - la morale de kant -