Accueil / Actualités / Brahms
Brahms
Brahms

Brahms

Compositeur allemand, Brahms (1833-1897) a laissé une oeuvre caractéristique du romantisme ; toutefois, sa technique conserve quelques pratiques particulièrement classiques, notamment dans ses symphonies et sa musique de chambre.

Johannes-Brahms-jeune
Johannes-Brahms-jeune

Ephéméride du 3 avril 2016 : Johannes Brahms

Ami de Robert Schumann, qui l’a encouragé à ses débuts, Brahms est très affecté par la maladie mentale du compositeur, puis par sa mort.

Il reçoit ses premiers cours de son père contrebassiste, puis poursuit sa formation musicale auprès d’Otto Friedrich Willibald Cossel et d’Edward Marxsen. Dès l’âge de 13 ans il doit subvenir aux besoins de sa famille en donnant des cours de piano ou en se produisant comme pianiste dans des auberges. Il se fait alors remarquer par sa rapidité de transcription et de lecture des partitions.

En 1853, il se lie d’amitié avec le violoniste Joseph Joachim et, par son intermédiaire, fait la connaissance de Robert Schumann qui le soutiendra et l’introduira dans le monde musical. Il accepte un poste de directeur à la cour princière de Detmold (1857-1859). En 1862, il s’installe à Vienne où il est invité à diriger la Wiener Singakademie. Il n’y reste qu’un an et, après plusieurs concerts à travers le monde, s’établit définitivement à Vienne pour se consacrer à la composition.

L’oeuvre de Brahms se compose essentiellement d’oeuvres de musique de chambre et de lieder (environ deux cents morceaux). Ses oeuvres pour orchestre sont proportionnellement moins importantes. Son admiration pour Ludwig van Beethoven est telle qu’il attendra l’âge de 43 ans pour se confronter à sa première symphonie. Il se distancie alors des tendances de l’époque pour renouer avec une symphonie classique. Ses grands modèles seront Jean-Sébastien Bach, Georg Friedrich Haendel, Franz Joseph Haydn et Wolfgang Amadeus Mozart chez lesquels il estime la prodigieuse prouesse technique.

Brahms n’écrira pas d’opéra et ne composera pas de musique dramatique. Il reste surtout célèbre pour ses lieder qu’il compose sur des textes allemands, voire bibliques. Il conçoit ces textes comme une source d’inspiration et non comme un simple support à sa musique. Les lieder de Brahms ne couvrent pas toute la portée musicale d’un Franz Schubert ou d’un Hugo Wolf mais se concentrent plutôt sur une gamme tonale plus sombre. A l’image de l’oeuvre entière, les lieder reflètent une résignation mélancolique.

Oeuvres

  • Quatre symphonies (1876, 1877, 1883, 1885)
  • Un concerto pour violon (1878)
  • Deux concertos pour piano
  • Ouverture pour une fête académique (1880)
  • Des lieder
  • De la musique pour chorale (Requiem allemand, 1869)
  • Des pièces pour piano
  • Quintette avec clarinette (1891)

 

Recherche - Image -brahms - Brahms photo -