Paper Toy ou Origami tendance

Paper-Toy

Noël approche et vous stressez déjà à l’idée de trouver des cadeaux pour toute votre famille et surtout pour vos petits neveux dont vous ne savez honteusement plus l’âge? En plus vous êtes fauchés? Pire, vous êtes un gros radin? La solution : fabriquez vos propres cadeaux, les Paper Toys. C’est comme au bon vieux temps lorsqu’on offrait une boite d’allumette customisée en guise de boîte à bijoux Chanel à notre maman chérie.

Histoire de l’Origami au Paper Toys

Le Paper Toy est un dérivé de l’Origami, nom japonais pour désigné l’Art traditionnel du pliage de papier. Probablement né en Chine avec l’invention du papier, c’est au Japon qu’il s’est perfectionné et c’est la raison pour laquelle le terme japonais Origami 折り紙 est utilisé dans le monde entier pour définir cette discipline. Cet Art pratiqué depuis l’ère Edo (1603 – 1867), période faste des Arts japonais, consiste à réaliser, à l’aide d’une simple feuille de papier, une succession de plis pour aboutir, sans couper ni coller, à la représentation figurative ou non, de toutes sortes de modèles.

Akira Yoshizawa est considéré comme le grand maître de l’Origami moderne. Il est le pionnier de nombreuses techniques et notamment celle du pliage mouillé qui permet des effets plus arrondis et proches de la sculpture.

Akira-Yoshizawa
Akira-Yoshizawa

Le Paper Toy, dont l’origine viendrait plutôt du Mouvement Arts & Crafts, apporte lui une dimension graphique à l’Origami traditionnel, car à la différence de celui-ci le papier n’est pas vierge. Egalement la réalisation d’un Paper Toy implique un découpage précis, il se rapproche donc pour cela plus du Kirigami 切り紙, Origami ayant subi des coupures lors de son processus de création.

Mais ces deux disciplines sont toutes aussi séduisantes de par leur aspect manuel, simple, graphique et relativement accessible. Le design brut ou parfois plus complexe que procure ces réalisations révèle ainsii une exploration de la relation entre l’art et la science (géométrie et mathématique), entre la création, l’invention et l’expérimentation.

Dans le cinéma, l’Origami est souvent utilisé pour sa connotation poétique, symbolisant l’humanité et la sensibilité de ces protagonistes. La première fois qu’un origami a retenu mon attention c’était dans le film de John Woo « Hard Boiled » (A toute épreuve) où Tony Leung (flic hongkongais sous couverture) réalise une grue en Origami en hommage et mémoire de chacune de ses victimes.

 

 

Egalement dans le fameux « Blade Runner » de Ridley Scott, le flic chargé de surveiller le travail du héro est un passionné de petites réalisations manuelles (personnage en allumette, origamis…). Il réalise en particulier une licorne qu’il laissera en évidence,à la fin du film, à l’attention d’Harisson Ford. C’est beau…

Voilà, ça pourra peut-être vous servir d’argumentation lorsque vos proches découvriront les cadeaux que vous leurs avez fabriqués 😉

Recherche - Image -paper toy - patron cube à imprimer - yamashita kumi -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.