Lascaux

Lascaux

Située près du village de Montignac-sur-Vézère, Lascaux se trouve en Dordogne. Formée au tertiaire, ses deux grandes salles et ses galeries, ornées de quelque 1 500 gravures et 600 dessins représentant essentiellement des animaux, offrant des chefs-d’œuvre inestimables de l’art paléolithique. L’accès de la grotte (classée monument historique et ouverte au public en 1948) n’est aujourd’hui autorisé qu’aux seuls spécialistes.

La grotte de Lascaux a été minutieusement reproduite sur un site voisin, Lascaux II, à l’usage des visiteurs.

Grotte de Lascaux
Grotte de Lascaux

Visiter la grotte de Lascaux

La grotte de Lascaux est célèbre pour les chef-d’œuvres de l’art paléolithique — parmi les plus importants jamais découverts — qui ornent ses parois et son plafond. Découverte en 1940, la grotte renferme d’inestimables témoignages de l’art paléolithique. Les peintures furent réalisées vers la fin du solutréen et le début du magdalénien, c’est-à-dire aux environs de 15 000 av. J.-C.

La grotte de Lascaux s’est formée au tertiaire par l’action de l’eau s’infiltrant dans les fissures de la roche calcaire. Elle est composée de deux grandes salles, la Rotonde et l’Abside, et de galeries plus ou moins larges, ornées d’environ 1 500 gravures et 600 dessins, peints en jaune, rouge et noir.

Les peintures et gravures représentent de nombreux animaux, principalement des taureaux, des chevaux, des cerfs, des bouquetins, mais aussi des félins, un renne, un ours, un rhinocéros et un animal fantastique ; tous sont accompagnés de points et de motifs géométriques dont la signification est inconnue. Dans une des salles, des cerfs et des chevaux de taille relativement modeste sont peints à côté de taureaux immenses, l’un d’eux mesurant plus de 5 m de long. La taille de ces peintures suppose l’emploi d’échelles et d’échafaudages dont l’existence est avérée par la découverte de nombreux trous qui devaient servir d’ancrages aux poteaux de ces échafaudages.

Une des plus célèbres représentations de Lascaux est la « scène du puits » : un chasseur est incliné en arrière chargé par un bison qu’il semble avoir blessé et qui perd ses entrailles. Un autre groupe fameux est celui qui représente une série de têtes de cerfs semblant dépasser des flots d’une rivière.

Vache rouge à tête noire de Lascaux
Vache rouge à tête noire de Lascaux

Découverte et Datation du site de Lascaux

Des morceaux de charbon de bois, des torches, des pointes de lance et des outils de graveur, en silex et en os, ont été découverts sur le sol de la grotte. La datation par le carbone 14 de débris organiques tels que le charbon situe la réalisation des peintures vers la fin du solutréen et le début du magdalénien, c’est-à-dire vers 15 000 av. J.-C. Le site de Lascaux aurait été fréquentée jusqu’à 9000 av. J.-C.

Les peintures étaient dans un excellent état de conservation lorsque la grotte a été découverte le 12 septembre 1940 par deux jeunes Montignacois. L’humidité et la température constantes ont constitué un environnement favorable à la conservation des pigments pendant des milliers d’années. La grotte de Lascaux a été classée monument historique et ouverte au public en 1948, mais les peintures ont commencé à se détériorer, les couleurs à s’affaiblir et une moisissure verte à croître sur les pigments. La grotte a été définitivement fermée au public en 1963 et son environnement reste étroitement contrôlé.

Elle a été méticuleusement reproduite, dans la mesure du possible, en utilisant les mêmes pigments et les mêmes méthodes de mélange et d’application que ceux qui semblent avoir été employés par les artistes originaux. Lascaux II, comme est appelée cette reconstitution, a été ouverte en 1985.

Recherche - Image -grotte de lascaux peinture -