Place Max Lejeune - Abbeville
Place Max Lejeune - Abbeville

Ville de Abbeville

Au XIIe siècle, la ville de Abbeville développe la fabrication de draps et commerce avec le golfe de Gascogne. Elle obtient en 1130 une charte de commune. Les rois de France tiennent à cette bonne ville, place frontière et seul port maritime du royaume sur la Manche.

Histoire de Abbeville

Fidèles aux fleurs de lys, les Abbevillois secouent la tutelle anglaise en 1340 et 1369 mais ne peuvent s’opposer à l’occupation bourguignonne qui prend fin en 1477. Le 15 août 1637, Louis XIII y prononce le vœu célèbre par lequel il consacre son royaume à la Vierge.  Abbeville connaît ensuite un nouvel élan économique lorsque Van Robais y crée, en 1665, la manufacture des Rames. Au XVIIIe siècle, sa quiétude est à peine interrompue par l’affaire du chevalier de La Barre puis par la Révolution. Au XIXe siècle, une forte rivalité oppose Abbeville, cléricale et aristocratique, à Amiens, bourgeoise et industrielle.

Place Max Lejeune - Abbeville
Place Max Lejeune – Abbeville

Pendant la guerre de 1914-1918, Abbeville ouvrit toutes grandes ses portes aux Britanniques qui y établirent leur grand quartier général. Deux conférence interalliées se tinrent dans la ville en 1918. Dans la première (25 mars), furent étudiés les moyens d’assurer l’unité de direction sur le front occidental. Au cours de la seconde (2 mai), Foch chercha (vainement) à obtenir que le front italien fût placé sous ses ordres.

La capitale du Ponthieu connut le jour le plus dramatique de son histoire le 20 mai 1940 lorsque les bombardements de la Luftwaffe réduisirent en cendres 2 400 immeubles, en endommagent 3 600 autres et firent 2 500 victimes.

En matière de tourisme lors de votre voyage à Abbeville vous ne manquerez pas de visiter l’église de la ville qui doit son nom aux reliques de saint Wulfram, archevêque de Sens, transférées de l’abbaye de Saint-Wandrille à Abbeville en 1058 sur ordre de Guy de Ponthieu. La façade, la nef et les tours furent construites entre 1488 et 1539 grâce à la générosité du roi Louis XII, du cardinal d’Amboise et des bourgeois de la ville, mais les travaux durent être interrompus, faute d’argent. Repris un siècle plus tard, ils furent limités à un vaste chœur, de style gothique abâtardi, directement soudé à la nef.

Recherche - Image -abbeville carte de france - abbeville sur la carte de france - ville d abbeville -