Accueil / Art Du Voyage / France / Tourisme dans les Alpes

Tourisme dans les Alpes

tourisme dans les alpestourisme dans les alpestourisme dans les alpestourisme dans les alpestourisme dans les alpestourisme dans les alpes

La période de l’entre-deux-guerres est marquée par l’essor du tourisme dans les Alpes et des sports d’hiver, en Suisse et en Autriche, puis en Savoie et dans les Dolomites. Mais c’est surtout depuis les années 1960 que le tourisme bouleverse l’économie alpine.

Tourismes et sport d’hiver dans les Alpes

Des dizaines de millions de personnes fréquentent les Alpes chaque année. Si le tourisme d’été amène le plus grand nombre de visiteurs, disséminés dans toute la chaîne, c’est la pratique du ski, en hiver, qui produit les plus grandes modifications dans le rythme de vie.

La dernière génération est celle de stations créées selon un schéma d’aménagement exclusivement conçu pour la pratique du ski. Elles sont nombreuses en France, où la première fut Courchevel. Les plus grandes stations, dites intégrées, concentrent de 10 000 à 20 000 lits: Avoriaz, Flaine, La Plagne, Val-Thorens, Orcières-Merlette, Pra-Loup ou encore Isola 2000. Ce sont de véritables villes avec des lotissements de chalets, des immeubles-tours érigés sur l’emplacement des alpages. Aujourd’hui, alors que ces stations gigantesques sont boudées par la clientèle, parce qu’elles se différencient mal de la ville et qu’elles sont peu agréables en été, la tendance est au développement de stations de moyenne altitude, comme Valmorel, plaisantes en été comme en hiver, et qui respectent mieux le milieu et les aspects traditionnels de la montagne, comme l’exigent les adeptes du «tourisme vert».

Le tourisme permet le maintien de la population sur place et l’arrivée de travailleurs saisonniers qui en vivent. Certaines industries viennent s’installer à proximité de leur clientèle: fabrication de skis, de fixations, construction de remontées mécaniques. Si le tourisme accélère la disparition des exploitations agricoles, il permet néanmoins à certains agriculteurs de pratiquer une double activité (moniteur de ski l’hiver et éleveur ou aubergiste l’été). Les petites villes ont vu leur position renforcée par les fonctions de redistribution et d’administration: c’est le cas d’Albertville, qui a bénéficié, de par son statut de ville olympique (Jeux d’hiver 1992), d’un dynamisme nouveau.

Tourisme dans les Alpes et lieux d’intérêt touristiques

alpes-tourisme
alpes-tourisme
Carte des Alpes touristique

Carte touristique des Alpes
Carte touristique des Alpes
Recherche - Image -alpes - carte alpes - carte alpes du nord - carte des massifs alpins - tourisme dans les alpes - les alpes francaises carte - geneve carte de france - carte touristique des alpes - carte stations alpes - carte des alpes françaises - carte alpes francaises - tourisme dans les années 2000 -